07 mars 2010

Le poids des mots

                                                                  

                                                   2002503839_1      

Il était assis sur un banc, sans doute attendait-il quelqu'un. Il avait cet air qu'ont les gens amoureux. A plusieurs reprises il regarda sa montre et alors son visage se rembrunit. Il avait un petit paquet sur les genoux qui contenait un livre de poèmes et un des siens. Il aurait voulu lui en écrire des centaines d'autres, tous aussi beaux, frais et légers qu'elle. Au début, elle l'aimait, énormément, mais le vent a tourné, ses sentiments ont changés. Il voudrait que cette phrase n'ait jamais existé. Ses poèmes resteront sur ce banc, là, puisque aujourd'hui, il l'a compris, elle ne viendrait pas. Il avait voulu y croire jusqu'au bout et lui avait donné rendez-vous, ici, où ils s'étaient rencontrés pour la première fois il y a des années de cela. Il avait espéré, elle ne voulait plus lui parler. C'est la tête baissée, le regard triste et baigné de larmes qu'il repartit en laissant à qui les voudrait ses belles phrases pleines d'amour, d'espoir et de ce bonheur qui avait déserté son cœur. L'amour, lui, resterait il le savait et jamais, non jamais, il n'oublierait cette jeune femme qui le faisait aujourd'hui tant souffrir, mais qui avait été la plus belle chose qui pouvait lui arriver. Elle avait chamboulé son cœur et venait, avec une phrase qui résonnait encore à ses oreilles, de le lui brisé telle un brindille insignifiante.

Posté par Flofairy à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le poids des mots

Nouveau commentaire